L’indice MX des ventes d’options d’achat couvertes MCWX

La vente d’options d’achat couvertes est probablement la stratégie qui permet à tous les investisseurs débutant en négociation d’options, d’effectuer leurs premières transactions en toute confiance. La popularité de cette stratégie tient au fait qu’elle permet de “se faire payer” pour mettre en vente ses actions. Ainsi, un investisseur qui est prêt à vendre les actions d’un titre en particulier, sans toutefois y tenir mordicus, c’est-à-dire qu’il n’en fera pas un drame s’il ne les vend pas, pourrait mettre en vente ses actions en vendant un contrat d’options d’achat pour chaque tranche de 100 actions détenues dans son portefeuille. Si à l’échéance, le prix des actions est supérieur au prix de levée des options d’achat vendues alors il sera dans l’obligation de vendre ses actions à ce prix qui est forcément inférieur au prix du marché. En échange de cet engagement, l’investisseur reçoit une prime qui vient lui offrir une protection contre une baisse équivalente. Dans le cas où à l’échéance le prix courant du titre sur le marché est inférieur au prix de levée des options d’achat vendues, l’investisseur conserve alors ses actions. Par conséquent, soit, il vend ses actions si leur prix s’apprécie, c’était le résultat escompté; soit, il les conservent en cas de baisse éventuelle des cours. Dans les deux cas, la prime reçue vient, soit s’ajouter à son prix de vente futur, comme revenu additionnel, ou réduire son coût initial d’acquisition. C’est donc du gagnant-gagnant.

La stratégie vente d’options d’achat couvertes peut également être utilisée pour générer des revenus de manière constante sur des titres de types indiciels, comme par exemple les parts iShares S&P/TSX 60 (XIU). Cette approche, dite mécanique, consiste à vendre des options d’achat couvertes à intervalles réguliers afin de générer des revenus équivalent au montant de la prime des options d’achat vendues.

Une telle stratégie permet d’obtenir à moyen et à long terme le rendement des actions sous-jacentes tout en réduisant la volatilité, donc le risque associé. Cette stratégie a l’avantage de mieux performer que les actions sous-jacentes dans le cas d’un marché baissier, et a le désavantage de sous-performer en période haussière. En effet, la vente des options d’achat limite le profit sur les actions détenues au prix de levée des options d’achat vendues alors que la prime reçue offre une protection lors de baisses.

Pour ceux qui voudraient en apprendre davantage sur cette stratégie, la Bourse de Montréal vous offre la possibilité de suivre l’indice MX des ventes d’options d’achat couvertes (MCWX) qui est un indice de référence conçu pour reproduire le rendement d’un portefeuille qui consiste, d’une part, en une position acheteur sur parts XIU, et d’autre part, en une position vendeur sur les options d’achat XIU presque à parité. Cet indice a été développé par la Bourse de Montréal en collaboration avec Richard N. Croft et peut être consulté à l’adresse suivante, http://m-x.ca/indicesmx_mcwx_fr.php#s5.

Finalement, il est possible de mettre en place cette stratégie en tentant de déterminer les périodes où le titre est susceptible de faire une pause dans sa poussée haussière et d’amorcer une baisse. Dans ce dernier cas, certains investisseurs utiliseront des outils techniques, tels que l’indicateur RSI (Relative Strenght Index) et/ou les moyennes mobiles, pour déterminer les points de pause ou de revirement potentiels. Cette approche, dite synchronisée, est un bon compromis car elle permet de profiter des fortes hausses du marché tout en offrant une certaine protection lors des périodes de baisse.

La semaine prochaine je reviendrai avec une analyse comparative des rendements entre les parts XIU et l’indice MCWX, et entre les parts XIU et la vente d’options d’achat couvertes active en fonction du synchronisme du marché. Nous aurons l’opportunité de suivre l’évolution de ces portefeuilles tout au long de l’année par la suite.

Bonnes transactions et bonne semaine!

Les stratégies présentées dans le cadre de cette chronique ne le sont qu’à titre d’information et de formation et ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations pour acheter ou vendre toutes valeurs mobilières. Comme toujours avant de mettre en place des stratégies d’options assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêts à en assumer tous les risques.


Un commentaire à « L’indice MX des ventes d’options d’achat couvertes MCWX »

  1. Les options ça compte » L’indice MX des ventes d’options d’achat couvertes MCWX (suite) dit :

    [...] l’article de la semaine dernière, nous vous avons présenté l’indice MX des ventes d’options d’achat couvertes (MCWX). Cette [...]

Ajouter un commentaire

Spam Protection by WP-SpamFree