Choisir le bon moment pour établir la stratégie de vente d’options d’achat couvertes

La vente d’options d’achat consiste à vendre une option d’achat pour chaque tranche de 100 actions qu’on détient. Il en résulte que l’investisseur est dans l’obligation de vendre ses actions si le détenteur des options d’achat, qui vient de les acheter, les exercent à l’échéance ou avant. En échange de cette obligation, l’investisseur encaisse une prime qui agira comme un revenu supplémentaire sur les actions qu’il détient et qui viendra s’ajouter aux dividendes qui pourraient être versés. Cette dernière affirmation n’est pas garantie, car lorsqu’un dividende est versé près de l’échéance, le détenteur des options d’achat aura avantage à exercer les options d’achat qu’il détient, si celles-ci sont en jeu, afin d’encaisser les dividendes. Ceci obligera alors l’investisseur à vendre ses actions avant d’avoir encaissé les dividendes.

Lorsqu’on entre dans la stratégie de vente d’options d’achat couverte il faut être prêt à vendre ses actions. C’est le risque que nous courons avec une telle stratégie. Elle peut être établie de manière mécanique, en vendant une option d’achat à tout les mois ou plus, ou de manière ponctuelle en choisissant le bon moment.

Choisir le bon moment ne veut pas dire choisir le sommet exact du titre. Car idéalement, on voudrait pouvoir vendre au sommet et racheter au creux qui viendra. Mais soyons réaliste et définissons un scénario qui pourrait être favorable à une baisse temporaire, ou à tout le moins, à une pause dans la hausse du titre.

Ceux qui font un peu d’analyse technique seront familiers avec les indicateurs suivants :

1) Les bandes de Bollinger (BB, 21 périodes et 2 écarts-types) et
2) Le Relative Strength Index (RSI, 5 périodes)

Le scénario qui offre le plus de probabilité sans garantie absolue est celui où le titre touche l’indicateur BB à deux écarts-types et où au même moment le RSI est supérieur à 70 (niveau de surachat).

Graphique du XIU

Comme vous pouvez le constater sur le graphique précédent, j’ai identifié par des ronds noirs la zone où le titre XIU a touché l’indicateur BB à deux écarts-types alors qu’au même moment le RSI 5 périodes était supérieur à 70. Un investisseur aurait pu alors vendre des options d’achat à parité ayant de deux à trois mois à courir et les racheter lorsque le RSI 5 périodes tombait sous le niveau de 30. Ces zones sont identifiées par des cercles verts sur le graphique.

Cette courte analyse démontre que dans la majorité des cas la vente d’options d’achat aurait permis de racheter les options d’achat à profit. Je vous invite à faire vos propres analyses en fonction de vos indicateurs préférés. L’important ce n’est pas d’identifier le sommet exact mais les conditions qui militent en faveur d’un sommet ou d’une pause. En cas de hausse soutenue, le pire qui puisse arriver c’est que l’investisseur sera dans l’obligation de vendre ses actions. Cette stratégie ne prévient pas les marchés baissiers comme on peut le constater mais elle permet tout de même dans réduire les impacts négatifs. Le choix des titres s’avère donc essentiel pour le succès à long terme de cette stratégie.

Les stratégies présentées dans le cadre de cette chronique ne le sont qu’à titre d’information et de formation et ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations pour acheter ou vendre toutes valeurs mobilières. Comme toujours avant de mettre en place des stratégies d’options assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêts à en assumer tous les risques.

Bonnes transactions et bonne semaine!

Ajouter un commentaire

Spam Protection by WP-SpamFree